Vidéos

PALAIS DE L’ÉLYSÉE Fête de la Musique | 21.6.2000

Véronique Sanson, seule au piano pour tout un concert, ça aura toujours été le rêve de ses producteurs et le fantasme absolu de ses fans. Pas le sien, hélas ! Elle en aura donné en tout et pour tout une demi-douzaine, dont un enregistré en 1992 dans les studios de RTL, mais seul celui de l’Élysée aura été filmé. Quelques extraits figurent sur dvd dans le coffret ET VOILÀ !, intégrale 1967-2007. Voici pour vous d’autres moments de cette soirée unique.

LA TOURNÉE 2005 VUE PAR GUILLAUME EYANGO

LA TOURNÉE 2005 VUE PAR GUILLAUME EYANGO

LA TOURNÉE 2005 VUE PAR GUILLAUME EYANGO

Choriste sur la tournée Longue distance, Guillaume a souvent laissé traîner sa caméra dans les coulisses, et a concoté ce petit montage souvenir pour les joyeux drilles de ce printemps 2005.
Merci à lui de nous permettre de partager un peu ces jolis moments de rigolade, de travail, de route, et de complicité.
Il est souvent par monts et par vaux avec d’autres artistes, mais il compose et enregistre aussi pour lui, vous pouvez l’écouter sur son site.

LA TOURNÉE 2005 VUE PAR GUILLAUME EYANGO

RENDEZ-VOUS IN L.A. | 12.9.1993

Vidéo famille

20 ans après leurs épousailles, plus de 10 ans après la fin de leurs démêlés juridiques houleux, les grandes retrouvailles médiatiques de Stephen Stills et Véronique Sanson, dans l’harmonie et le partage musical. Le grand concert Rendez-vous in L.A., organisé au prestigieux Greek Theatre de Los Angeles, célèbre la culture française : entre deux dégustations de gastronomie hexagonale, David Hallyday, Michel Jonasz et Véronique s’y produisent sous le haut parrainage de Stevie Wonder ; Véronique invite à cette occasion son « vieux mari » et leur Christopher de fils, 19 ans alors, à la rejoindre sur scène à la fin de son set. L’occasion de belles images de tendresse familiale.
Cette année-là, Warner prépare le film Sanson Portrait qui retracera un millésime 1993 bien rempli : une caméra la suit dans tous ses déplacements. Au total, plus de deux heures de rushes ont été tournés autour de cette escapade californienne, pour quelques minutes à peine montées à l’arrivée. Ce sont donc des extraits inédits de ces films que nous vous proposons, où vous reconnaîtrez furtivement en guest stars l’indispensable Tony Frank, l’objectif toujours à la main, Jean-Louis Foulquier venu couvrir l’événement pour France Inter, ou Michel Jonasz.

extrait 1 : Studios de répétitions.
Dad Stills, Mom Stills, and Baby Stills répètent pour le concert, et chantent Find The Cost Of Freedom pour un duplex surprise adressé à Muriel Robin, invitée d’un plateau de télé parisien (C’est votre vie). Puis Véronique prépare son concert, entraîne ses doigts aux riffs d’On m’attend là-bas, et répète la chanson d’ouverture, qui sera, comme il se doit, Les délices d’Hollywood.
extrait 2 : Interview familiale par une journaliste américaine.
La complicité entre Véronique et Steve est patente, leur regard sur Christopher irrésistible de tendresse.
extrait 3 : Extraits du concert
Panne de cœur, Toute seule (Véronique), If I Was A Mountain (Christopher), Love The One You’re With (Stephen)
extrait 4 : Balade-shopping.
Véronique et Christopher dans les marchés latinos de L.A., débauche de street food, festival de dorures des vestes mexicaines, et quelques clichés de Tony Frank qui feront date.

MONTREUX JAZZ FESTIVAL
1.7.1977 et 6.7.1989

Les mots de Véronique pour Claude Nobs, fondateur du Festival de Montreux, disparu le 10 janvier 2013 :
<< Je suis triste que tu sois mouru avant moi.
Merci de m’avoir fait confiance et soutenue pendant toutes ces années, quand j’étais petite, alors que c’était pas gagné du tout !! Je n’oublierai jamais tout ce que tu as fait pour la musique de tous les mondes. Il n’y avait que toi dont l’imagination subtile et féroce pouvait concevoir quelque chose d’aussi personnellement fou.
Et comment oublier ton immense talent de grand cuisinier… et les petites locomotives qui transportaient nos vivres d’un chalet à l’autre…
J’arrive pas à croire que tu sois mort.
Je t’envoie Tolkien, je t’envoie Prévert, je t’envoie Harry Potter pour te faire rire car tu es le plus grand des sorciers.. Et je m’envoie moi-même jusqu’à toi. >>

MONTREUX JAZZ FES

Véronique ne fut que deux fois l’invitée du Festival de Montreux, mais ces concerts restent parmi les plus intenses qu’elle ait jamais donnés, comme si ce festival, son créateur et la tendresse mutuelle qu’ils se portaient, le lieu, lui insufflaient une énergie toute particulière.
Voici un extrait de chacun de ces concerts : Bernard’s song en 1977, une vraie rareté, car Véronique n’a pas souvent joué ce titre… à la guitare !, et Je suis la seule en 1989, le tout premier concert avec Loïc-Pontieux-tout-petit aux tambours ; comme Dominique Bertram et Basile Leroux, il a un peu changé depuis, il n’y a que Véro qui semble n’avoir pas bougé !

site du Montreux Jazz Festival

VÉRONIQUE SANSON CHANTE MICHEL BERGER | Le Dôme, Marseille, 16.3.2000

Flashback : en 1974, Véronique livrait après le coup de folie de son départ américain un sentiment désenchanté : Ma musique s’en va.
Retour en 1999 : 25 ans plus tard, elle réalisait le rêve bleu d’une bonne partie de son public en posant sa voix sur les titres parmi les moins connus – souvent injustement – du jumeau musical de ses débuts, Michel Berger (D’un papillon à une étoile). Dans ce rare extrait filmé en 2000, après 3 semaines à l’Olympia et avant une soirée au Zénith, ils nous invitent tous deux à suivre la musique où elle va…

INTERVIEW | Paris, 5.5.2012

Le 14 mai 2012 sortait la réédition exceptionnelle du premier album de Véronique, Amoureuse, combinée au dvd de son show au Cirque Royal (voir tous les détails ici).
Au terme d’un marathon promo de plusieurs semaines, elle enregistrait un entretien destiné à être distribué à un réseau de radios locales de provinces, qu’elle n’avait pas eu le temps de visiter.
Voici spécialement pour vous aujourd’hui le film brut de cet entretien ; c’est Yann Morvan qui joue les interviewers pour l’occasion et le vouvoiement de rigueur met parfois les deux complices au bord du fou-rire (il connaît souvent mieux les réponses que son interlocutrice, se fait à l’occasion souffleur…), des intrus interrompent le fil de la conversation… C’est donc, raccords, interruptions et hésitations compris, un entretien exclusif dans son intégralité, où Véronique à l’aise et en confiance, se montre naturelle, espiègle et charmeuse.