Intégrale

integrale box dedicace

Et Voilà !, l’Intégrale 1967-2007

Un imposant coffret contenant 22 CD, 4 DVD, et deux livrets richement illustrés : Et voilà, l’intégrale des enregistrements de Véronique Sanson de 1967 à 2007, à été publiée à 1500 exemplaires le 8 décembre 2008, cette première édition étant épuisée en 3 semaines à peine. 1000 exemplaires supplémentaires ont été mis en vente en même temps que sortait son nouvel album Plusieurs Lunes, le 25 octobre 2010.

418 plages, reprenant tout ce que Véronique a publié dans sa propre discographie, dont 41 versions rares, pour la plupart jamais rééditées en CD, augmentées de 78 versions inédites dans le commerce, c’est le fruit de deux ans et demi de travail, compliqué à l’extrême par les lourdes contraintes financières et juridiques, réalisé sous la direction de Yann Morvan, ami de longue date et grand spécialiste de l’œuvre de Véronique.

Pour respecter des limites budgétaires qui maintiennent un prix de vente au-dessous des 200€, sous peine de faire de ce coffret un objet absolument inabordable, il a été décidé de ne pas faire figurer en CD les albums des deux concerts qui avaient déjà fait l’objet d’une édition DVD, seule retenue, (Comme ils l’imaginent et Olympia 2005), ce qui a permis d’inclure deux nouveaux CD totalement inédits :
L’un est consacré aux enregistrements de Véronique antérieurs à 1972 : Roche Martin, 1er 45t, nombreuses maquettes inédites dont celles des premières compositions de jeunesse.
L’autre rassemble une sélection d’enregistrements piano-voix rares, pour la plupart jamais publiés, qui composent une forme de tour de chant idéal couvrant trente ans de scènes, ces versions intimes étant pour beaucoup d’amateurs des moments privilégiés.

Presque tous les albums studio de la carrière de Véronique sont agrémentés de bandes inédites. Le premier, Amoureuse, se complète ainsi de maquettes piano-voix préparatoires, sublimes de pureté, dont trois morceaux qui ne figurent pas sur l’album. L’un d’entre eux n’est autre que La nuit se fait attendre, qui vient d’être enregistrée pour le nouvel album dans une ambiance mêlant salsa et tango, à mille lieues (et quarante ans de distance) de sa forme originelle.
Certaines bandes de travail du Maudit et du 7ème, constituent un passionnant témoignage du parcours de la composition, de l’écriture et de l’enregistrement selon Sanson. Des versions alternatives, uniquement exploitées en single ou en promotion, offrent un éclairage différent de plusieurs titres. Et incontournables, les versions anglaises, espagnoles, allemandes, italiennes des premiers succès, qui n’avaient jamais été publiées en France ni gravées sur CD, sont des morceaux de choix.
Des duos parus sur d’autres discographies (Lara, Duteil, Maurane) sont repris, ainsi que les deux rencontres inédites organisées pour cette intégrale, avec Clémentine Célarié et Bernard Lavilliers. Enfin, saluons le concours précieux de Radio Canada, qui a permis de restituer plusieurs enregistrements piano-voix de chansons qui n’ont pas encore la forme définitive qu’elles prendront au moment de leur enregistrement studio.
Il faut aussi noter le remarquable boulot de remasterisation des premiers albums qui a été effectué, ce qui n’avait jamais été fait pour les précédentes éditions CD et dont certains albums avaient grand besoin. Vous écouterez Vancouver par exemple, comme vous ne l’avez jamais entendu.

Beaucoup d’autres enregistrements et captations videos, principalement ceux couvrant la formidable période « américaine », de 1974 à 1981, n’ont pu être reproduits, faute de pouvoir retrouver l’ensemble des ayants droits (musiciens, réalisateurs, sociétés de production…) ou d’obtenir leur autorisation. Le coût prohibitif de certains droits de reproductions (ceux de l’Ina en particulier) a également restreint le choix.
Pour la partie images, outre les 2 DVD déjà parus, Véronique a donc choisi de privilégier le concert 1989, filmé aux Francofolies de Montréal, qui illustre une de ses tournées préférées, en même temps qu’elle met en vedette une bonne partie des complices musiciens qui l’accompagnent aujourd’hui sur les routes. (Le premier grand concert de Loïc Pontieux, 22 ans, tout beau, tout blond !)
Sont aussi présentés les mythiques duos de la première Tournée d’Enfoirés en 1989, les titres en formule acoustique joués lors de son premier Taratata en 1993, des extraits du récital au piano seul donné au Palais de l’Élysée en 2000, une séquence des meilleurs moments des spectacles polyphoniques avec les 900 choristes des Nuits de Champagne en 2007, et une sélection des plus jolis duos, en concert ou en télévision, qui ont jalonné sa carrière. Enfin , vous trouverez les extraits de 2 documentaires rares réalisés respectivement lors de son premier passage au Palais des Sports de Paris en 1978, et pendant la préparation du concert Symphonique Sanson en 1989.

Sont également compris dans le paquet-cadeau 2 beaux livrets, agrémentés de beaucoup de photos rares. L’un détaille par le menu l’histoire de tous ces beaux moments de musique qui ont été réunis, racontée par Yann Morvan. L’autre reproduit les textes de toutes les chansons, revus, corrigés, annotés des différentes versions existantes. Une grande première, la fin des conjectures les plus farfelues, pour savoir enfin exactement ce qu’elle chante !

Tous ces bijoux sont joliment rangés dans un coffret sympa, que Véronique a voulu plus ludique que solennel, à l’image de son titre Et Voilà !, préférant la naïveté de quelques dessins symboles des objets de son univers, au formalisme pompeux d’une photo définitive.

Si cette plongée abyssale dans 40 ans d’archives a arraché à leur créatrice quelques larmes d’émotion et beaucoup de sourires, elle n’aura pas longtemps regardé en arrière. Dès l’été 2009, elle mettait en chantier son nouvel opus ; La nuit se fait attendre, publiée pour la première fois sur cette intégrale dans sa version 1971, fait donc figure de trait d’union, puisqu’elle ouvre l’album Plusieurs lunes dans sa version 2010.
Le 25 octobre 2010, l’appellation d’« Intégrale » est devenue caduque au moment même de sa réédition, avec le nouveau millésime qui paraît simultanément, preuve tangible que Véronique Sanson n’a pas dit son dernier mot et a encore mille chansons sublimes à nous offrir.

Intégrale