TvGraphie

TvGraphie

Toutes les apparitions télévisées de Véronique.
En 1972, année de l’éclosion, elle multiplie les émissions. Mais dès 1973, et jusqu’en 1984, son exil américain fait de chacune de ses rares prestations un petit événement. À partir de son retour définitif en France en 1985, elle sera beaucoup plus présente, en même temps que les chaînes se multiplient.

Cette liste se veut exhaustive. Si vous avez des éléments sur une émission non répertoriée ici, merci de nous le faire savoir à l’adresse suivante : contact@veronique-sanson.net

Bonne visite !

14 MARS 1985

Direct

Véronique en plateau (France 3 Bretagne).

AVRIL 1985

clip Chanteurs sans frontières

Première grande opération caritative d’artistes francophones, le super-45 tours Éthiopie réunit un casting qu’aucune soirée d’Enfoirés ne parviendra jamais à égaler. Véronique partage le pont de la chanson, signée Renaud et Frank Langolff, avec Voulzy et Souchon (“donnons-leur la vie, seulement la vie”). Ce clip événement sera beaucoup diffusé, et des extraits repris dans nombre de journaux télévisés. Pour l’anecdote, c’est aussi la toute première occasion de voir – furtivement – réunis sur la même image publique Véronique et Michel Berger, à côté de France Gall.

À regarder ici :

AVRIL 1985 clip Chanteurs sans frontières

15 AVRIL 1985

Le Grand Échiquier
Michel Jonasz

Une soirée comme le petit écran ne sait plus nous en offrir : 3 heures de musique live, de poésie, de propos d’une intelligence supérieure et d’une drôlerie irrésistible ; Jonasz entouré de ses amis, dont Nougaro ou Yared, dans un joyeux bordel que Jacques Chancel peine à maîtriser. Après avoir doublé son duo au piano avec Michel sur Dites-moi pour cause de micro défaillant, Véronique rejoint Souchon et Sheller pour offrir à leur hôte leur version de son Je t’aimais tellement fort que je t’aime encore, puis dévoile en avant-première son nouveau titre-fleuve Ainsi s’en va la vie, en direct avec ses musiciens.
15 AVRIL 1985  Le Grand Échiquier Michel Jonasz

MAI-JUIN 1985

promo Album Blanc
C’est long, c’est court

12.05.1985 – Entrez les artistes
(J. Martin, A2)
C’est long, c’est court
play-back, tourné à Triel
À regarder ici :

12.05.1985 – La belle vie
(Ph. Labro, TF1)
C’est long, c’est court, Il a tout ce que j’aime
play-backs, au Festival de Cannes
À regarder ici :

14.05.1985 – Zénith
(M. Denisot, C+)
C’est long, c’est court
play-back, voir plus bas

31.05.1985 – Le jeu de la vérité Michel Polnareff
(P. Sabatier, TF1)
C’est long, c’est court

20, 21, 22, 23.05.1985 – Académie des 9
(J.-P. Foucault, A2)
Véronique participe au jeu quotidien, et interprète chaque jour un titre du nouvel album (play-backs)

24.05.1985 – La grande suite (TF1)
C’est long, c’est court
play-back

08.06.1985 – Grande première à Barcelone
(FR3, Sud Radio et TV3 Catalogne)
C’est long, c’est court, Il a tout ce que j’aime
play-backs, avec une courte interview en français et en espagnol

12.06.1985 – Super Platine
(Jacky, A2)
C’est long, c’est court
play-back, voir plus bas

21.06.1985 – La vie à plein temps
(FR3 Toulouse)
C’est long, c’est court
play-back

29.06.1985 – Cocoricocoboy
(S. Collaro, TF1)
C’est long, c’est court,
play-back, voir plus bas

entre le 21.06 et le 04.07.1985
télé belge

20.07.1985 – journal FR3 Nice
reportage sur le festival de jazz de Juan-les-Pins, où Véronique partage la scène avec Michel Jonasz

promo Album Blanc C’est long, c’est court

14 MAI 1985

Zénith

Ancêtre des Nulle Part Ailleurs et Grand Journal, le premier talk show quotidien de Canal+, déjà présenté par Michel Denisot, est construit entièrement autour de son invité. Véronique sera donc présentée dans un reportage préalablement filmé chez elle à Triel, puis dans un des sketches de la série Salles de bain réalisée par Patrick Bouchitey, qu’elle a tourné avec Étienne Chicot (elle déclare d’ailleurs en avoir joué plusieurs épisodes, mais ces scènes sont restées inédites à ce jour). Après avoir chanté C’est long, c’est court, elle clôt l’émission par un héroïque duo pianistique avec Ève Ruggieri : l’impérissable Lettre à Élise de Beethoven, “à deux mains, une chacune”, précisent-elles, rigolardes, à Denisot qui annonçait un quatre-mains.

14 MAI 1985 Zénith

12 JUIN 1985

Super Platine

Ce tournage de C’est long, c’est court, cuivres clownesques (on reconnaît à peine Étienne Chicot et Jean-Pierre Domboy planqués sous leur casquette), et saynettes drôlatiques avec Philippe Bruneau en guest star, sera rediffusé dans plusieurs autres émissions, en raison de sa mise en scène originale façon video clip, qui était la signature de Jacky et de son réalisateur Pat Le Guen.

12 JUIN 1985 Super Platine

29 JUIN 1985
7 OCTOBRE 1985

Cocoricocoboy

La concurrence ne fait pas encore loi, on ne parle pas encore d’“access prime time”, mais le rendez-vous quotidien de Stéphane Collaro et de ses chansonniers à 19 h 30 réunit toute le France avant le sacro-saint JT. Entre le Bébête Show, précurseur suranné des Guignols, la playmate et les Coco Girls, l’invité qui vient faire sa promo doit jouer le jeu des sketches burlesques, souvent parodies foutraques de scènes historiques ou de films célèbres, qui incluent des bribes de ses chansons en guise de répliques.
C’est ainsi que Véronique se glissera successivement dans les habits de Casque d’or en juin, pour présenter C’est long, c’est court, puis dans ceux de Cathy, l’héroïne tragique des Hauts de Hurlevent pour interpréter J’y perds des plumes en octobre.

29 JUIN 1985 7 OCTOBRE 1985 Cocoricocoboy

SEPTEMBRE-OCTOBRE-
NOVEMBRE 1985

promo Olympia
J’y perds des plumes

08.09.1985 – Sport Dimanche (TF1)
C’est long, c’est court
(clip Super Platine)

27.09.1985 – Fil rouge
(FR3 Reims)
J’y perds des plumes, Il a tout ce que j’aime
play-backs
C’est long, c’est court

(clip Super Platine)

30.09.1985 – C’est encore mieux l’après-midi
(C. Dechavanne, A2)
Il a tout ce que j’aime, Tout va bien
play-backs
À regarder ici :

 ?.10.1985 – 4 C+
(M. Toesca et A. Chabat, Canal+)
C’est long, c’est court
play-back

07.10.1985 – Cocoricocoboy
(S. Collaro, TF1)
J’y perds des plumes
play-back, voir plus haut

10.10.1985 – JT (FR3 Limousin)
Itv pendant les répétitions de l’émission La fête en France dans le cadre du Festival de la Francophonie

13.10.1985 – Dimanche Martin
(J. Martin, A2)
J’y perds des plumes, Fais attention à mon amour, Il a tout ce que j’aime
bande orchestre, voix direct

15.10.1985 – Zénith
(M. Denisot, C+)
J’y perds des plumes, C’est long, c’est court
play-backs

23.10.1985 – La fête en France/Domino, domino (FR3)
C’est long, c’est court, J’y perds des plumes
bande orchestre, voix direct

26.10.1985 – Demain, c’est dimanche (A2)
J’y perds des plumes
bande orchestre, voix direct

30.10.1985 – Top 50
(M. Toesca, C+)
interview

30.10.1985 – Direct
(Ph. Gildas, C+)
J’y perds des plumes
play-back, voir plus bas

oct ou nov 1985 – Temps Libre (TF1 ?)
Tout va bien
play-back

02.11.1985 – Rocking chair
(FR3 Lille)

03.11.1985 – Entrez les artistes
(J. Martin, A2)
Avec un homme comme toi
play-back

05.11.1985 – JT A2 20h
Olympia : interview, répétitions, extraits
À regarder ici :

05.11.1985 – Actualités régionales
Île-de-France
(FR3 Paris)
Olympia

08.11.1985 – Tapage nocturne
(TF1)
itv – C’est long, c’est court play-back, vraisemblablement tourné bien plus tôt

08.11.1985 – IT1 20h (TF1)
Olympia : interview, répétitions, extraits

promo Olympia J’y perds des plumes

30 OCTOBRE 1985

Direct
Véronique et Catherine Lara

Pour ceux qui ont oublié, ou n’ont jamais connu, le temps où on pouvait griller des cigarettes en buvant une bière en direct à la télé. Et pour la complicité de deux chanteuses moins concentrées sur les questions de Gildas que sur leur ping-pong de jeux de mots pourris (“Quelle heure qu’il est pour Miss Blandish ?”)
J’y perds des plumes (play-back).

30 OCTOBRE 1985 Direct Véronique et Catherine Lara

29 NOVEMBRE 1985

Tapage nocturne 

Cette émission propose des extraits de concerts du Festival de jazz de Montreux (Suisse), dont Amoureuse et Redoutable interprétés le 1er juillet 1977.

4 DÉCEMBRE 1985

Pollen
Alain Souchon

Jean-Louis Foulquier transpose à la télévision son émission de France Inter autour de la chanson. Avec Alain Souchon, son invité d’honneur, Véronique reprend Je t’aimais tellement fort que je t’aime encore de Michel Jonasz (en direct avec Michel Cœuriot au piano, duo déjà partagé lors du Grand Échiquier d’avril, et qu’ils inscriront au répertoire de leur tournée commune l’année suivante), et interprète seule J’y perds des plumes (bande orchestre, voix direct).

À regarder ici :

4 DÉCEMBRE 1985 Pollen Alain Souchon

DÉCEMBRE 1985

derniers plateaux de l’année

10.12.1985 – C’est encore mieux l’après-midi
(C. Dechavanne, A2) invitée : Sophie Marceau
Ainsi s’en va la vie
superbe version (bande orchestre, voix direct)

31.12.1985 – 12 mois et vous
(soirée réveillon, A2)
C’est long, c’est court
bande orchestre, voix direct

La FM qui s’est spécialisée funky (clip)
Michel Jonasz

Le tour d’horizon de 1985 ne serait pas complet sans le clip de Jonasz, beaucoup diffusé cette année-là, où il choisit de mettre en scène ses musiciens de l’époque et ses copains artistes (Véronique, Alain Souchon, Étienne Chicot, Richard Gotainer), dans une saine ambiance de déconnade générale.

La FM qui s’est spécialisée funky (clip) Michel Jonasz